Accueil > Groupe Gouvernance > Atelier de validation du projet de document de la politique sectorielle du (...)

Atelier de validation du projet de document de la politique sectorielle du Ministère des Postes et des Technologies de l’Information et de la Communication (MPTIC)

Le 28 Décembre 2010 a lieu dans la salle de conférence du Ministère des affaires étrangères, l’atelier de validation des projets de documents de la politique sectorielle et de plans d’action de la politique sectorielle du MPTIC.

Débuté à 9h sous la présidence effective du Ministre des Postes et des TIC, cet atelier a vu la participation de nombreuses structures publiques, privées et de la société civile. Cet atelier a également vu la présence des partenaires techniques et financiers et les représentants des organismes régionaux et internationaux.

Dans son allocution d’ouverture, Mr le Ministre a rappelé l’objectif global et les objectifs spécifiques de l’atelier. L’objectif général visé à travers cet atelier était donc de favoriser l’appropriation de la politique sectorielle du MPTIC par l’ensemble des acteurs du secteur des postes et des TIC, ainsi que par les acteurs de la vie socio-économique et politique de notre pays.
Plus spécifiquement, l’atelier visait à permettre aux participants :
- D’apprécier la justesse de l’analyse effectuée dans le projet de document de politique sectorielle.
- D’apprécier la pertinence des orientations (vision, objectifs, programmes et actions prioritaires) définies dans le projet de politique sectorielle ;
- D’apprécier la cohérence d’ensemble du document de politique sectorielle ;
- De porter des observations, des suggestions et des recommandations sur le document plan d’action de mise en œuvre de la politique sectorielle ;
- De faire des recommandations sur les stratégies de mise œuvre de la politique sectorielle.


A la suite des objectifs, Monsieur le Ministre a tenu à préciser une spécificité relative à l’élaboration du document objet de validation en ce sens que contrairement à la coutume, le document de politique sectorielle a été entièrement élaboré à l’interne sans recours à un consultant externe.

Toutefois, a-t-il ajouté, des ateliers d’échange ont eu lieu avec certaines directions techniques du ministère de l’économie et des finances que sont la direction générale de l’économie et de la planification et le secrétariat technique du budget programme.

A la suite du Ministre, les deux documents à savoir le document de politique sectorielle et le document de plan d’action ont été successivement présentées par des cadres du MPTIC.

Pour le document de politique sectorielle, le présentateur, après avoir fait une brève présentation du secteur des postes et des TIC au Burkina Faso, a présenté les grands axes du document. Ainsi, il a tout d’abord présenté les orientations stratégiques retenues pour constituer l’ossature de la politique sectorielle à savoir :

- Promouvoir l’intégration des TIC dans tous les aspects de la vie économique, sociale et culturelle du Burkina Faso ;
- Faire du Burkina Faso un pays de services basés sur les TIC ;
- Promouvoir le secteur postal comme soutien au développement économique, social et culturel du Burkina Faso.

Ensuite, il a présenté les objectifs globaux qui entrent en droite ligne avec les orientations stratégiques ci-dessus. Ces objectifs sont :
- Promouvoir un accès équitable et abordable aux infrastructures de communications électroniques et aux services TIC adaptés aux besoins des populations ;
- Promouvoir l’intégration des TIC dans tous les processus des différents acteurs économiques ;
- Promouvoir le développement d’une industrie nationale de services basés sur les TIC ;
- Promouvoir l’accès à des services postaux modernes sur l’ensemble du territoire.

Enfin, le présentateur a décliné chacun de ces objectifs en un ensemble de programmes et actions à entreprendre.

Le deuxième présentateur s’est quant à lui appesanti sur les le document de plans d’actions de la politique sectorielle.
Le plan d’actions comporte cinq grands programmes subdivisés en actions et en activités à réaliser.

Le premier programme consiste en la création d’un environnement juridique et institutionnel favorable. Les actions qui seront entreprises dans ce programme sont la création et l’opérationnalisation des organes d’impulsion et de gestion de la société de l’information, la promotion d’un cadre règlementaire favorable et d’une politique de sécurité adaptée, la mise en place de cadres formels de concertation des acteurs, la mise en place d’une autorité de certification au Burkina Faso, la promotion d’un environnement juridique et fiscal favorable et le renforcement de la coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine des TIC.

Le deuxième programme consiste en la création d’un environnement technologique et infrastructurel favorable. Les grandes actions de ce programme sont la réalisation de l’infrastructure backbone national, le développement des accès haut débit, le renforcement de la connectivité et l’accroissement de la bande passante internationale, la contribution à la transition numérique, la création d’une technopole et la réalisation d’un centre d’appel multimédia.

Le troisième programme porte sur l’appui à la mise en œuvre des cyberstratégies sectorielles à savoir la cyberstratégie sectorielle e-gouvernement, la cyberstratégie e-éducation, la cyberstratégie e-santé et protection sociale, la cyberstratégie e-commerce et la cyberstratégie e-services pour le développement du monde rural.

Le quatrième programme porte sur la réalisation d’actions de communication, de formation, de recherche et de renforcement des capacités. Les principales actions au niveau de ce programme sont la réalisation des actions de formation, de renforcement des capacités et de promotion de la recherche, l’élaboration et la mise en œuvre d’une communication stratégique et l’accroissement de l’offre de formation de niveau universitaire dans le domaine des TIC.

Le cinquième programme vise la promotion de l’accès à des services postaux modernes sur l’ensemble du territoire avec trois actions principales, à savoir, l’appui et le suivi de la mise en œuvre du service postal universel, le renforcement de la coopération internationale dans le domaine postal et la contribution à la conduite du processus de restructuration de l’opérateur public.

Après ces présentations, Mr le Ministre, président de la séance a passé la parole aux participants pour leurs suggestions et questions. Cette séance a été riche en intervention. La majorité des structures présentes a apporté des suggestions de fond et de formes aux documents.

Enfin, à la suite des questions, l’ensemble des cadres du MPTIC présents dans la salle va prendre successivement la parole à la suite du Ministre pour donner des éclaircissements.
Prévu pour prendre fin à 13h, l’atelier prendra fin finalement à 13h30 avec le mot de clôture du Ministre.


Inoussa Traoré

Chargé de Recherches à Yam Pukri

Bookmark and Share


Ajouter un commentaire ou un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information