Accueil > Groupe télécentres > Des télécentres mobiles offerts aux handicapés de Bobo.

Des télécentres mobiles offerts aux handicapés de Bobo.

Des télécentres mobiles offerts aux handicapés de Bobo.

L’association « Etre comme les autres » (ECLA) a initié dans la ville de Bobo-Dioulasso, un projet de téléphonie mobile sans fil avec l’appui financier d’une ONG belge « Autre terre » Le lancement de ce projet dont les bénéficiaires sont des personnes handicapées a eu lieu le 16 juillet à la mairie de Dafra.

L’association « Etre comme les autres » (ECLA) a été créée en 1991. Elle a été érigée en ONG en 1996. ECLA œuvre à la réinsertion socioéconomique et professionnelle des personnes handicapées et marginalisées. Depuis sa création en 1991 à Ouahigouya, ECLA n’a cessé de développer de nombreuses initiatives en faveur des couches les plus défavorisées notamment les handicapés. Parmi elles, le projet de téléphonie mobile sans fil.

Le projet de téléphonie mobile sans fil a pour but de faire du téléphone un tremplin de réinsertion socioéconomique des personnes handicapées. Il vise également à mettre à la portée des populations des secteurs périphériques de Bobo, le téléphone. 40 personnes handicapées motrices seront formées dans le cadre de ce projet.

Ils sillonneront la ville dans leur voiturette équipée d’une cabine téléphonique et d’une batterie qui joue le rôle d’un poste fixe avec la possibilité pour les clients d’appeler le réseau de leur choix. Par ce projet, ce sont des télécentres mobiles qui sont ainsi mis à la disposition des populations bobolaises. Le projet de téléphonie mobile sans fil a été exécuté par ECLA. Il a été techniquement soutenu par Celtel et financé par l’ONG « Autre terre » pour un montant d’environ 15 millions de francs CFA.

Le ministre de l’Action sociale et de la Solidarité nationale, Mariam Lamizana a présidé le lancement de la téléphonie mobile sur tricycle pour handicapé. Selon Mme Lamizana, ce projet correspond à un projet similaire de télécentres ambulants initié au niveau du ministère de l’Action sociale en concertation avec le Centre national des personnes handicapées motrices de Ouagadougou.

Mariam Lamizana dit alors accorder de l’importance à ce projet parce qu’il est une activité génératrice de revenus pour les personnes handicapées. Il s’inscrit aussi dans la mission de protection et de réinsertion des personnes handicapées tant au plan social qu’économique assignée à son ministère. Le ministre Lamizana a souhaité que ECLA tire les enseignements de cette initiative afin d’élargir le projet à un plus grand nombre de personnes handicapées sur l’ensemble du territoire.

Elle a invité les bénéficiaires à gérer avec rigueur cet outil qui doit leur permettre de se prendre en charge. La population bobolaise a été aussi invitée à utiliser ces télécentres mobiles pour éviter des longs déplacements à la recherche d’une cabine téléphonique. Le maire de Bobo, Célestin Koussoubé s’est réjoui du choix de la ville pour abriter ce projet qui favorisera l’intégration socioéconomique des groupes spécifiques.

Quant à la coordonnatrice de ECLA Bobo, Désirée Belem, elle fera savoir que le projet de téléphonie mobile est l’une des nombreuses actions que l’association ECLA a développées en faveur des personnes handicapées de Bobo. Le représentant de « Autre terre », Ouentin Mortier, a salué les efforts de ECLA en faveur des personnes handicapées avant de les informer que du matériel récupéré en Belgique qui leur est destiné, arrivera bientôt au Burkina Faso.

Au cours de la cérémonie de lancement de la téléphonie mobile sans fil, des personnes handicapées physiques ont reçu leur tricycle équipé de téléphone ainsi que de la friperie.

Adaman DRABO

Sources Sidwaya

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information