Accueil > Présentation > Vie du réseau > Histoires & usages des TIC > Encore une université Virtuelle sur le Campus de l’Université de (...)

Encore une université Virtuelle sur le Campus de l’Université de Ouaga

Encore une université numérique à l’Université de Ouagadougou !

Après le Campus Numérique Francophone, L’Université Virtuelle Francophone, voilà l’Université Numérique Francophone Mondiale...

Le ministre des Enseignements Secondaire Supérieurs et de la Recherche scientifique accompagné de celui de la fonction publique et des droits humains a procédé le jeudi 30 juin, à l’Université de Ouagadougou à l’inauguration de l’ Université Numérique Francophone Mondiale (UNFM).
Pour l’occasion la communauté universitaire s’est mobilisée pour accueillir ses illustres hôtes et faire de cette cérémonie un évènement inoubliable.

En effet, c’est lors d’ une visite au Burkina le 06 avril dernier de Mr Cheick Modibo Diarra, navigateur interplanétaire à la NASA et président de la fondation Pathinder pour l’éducation et le développement que l’idée de l’UNFM a jailli .
Dans son discours Mr Diarra a noté qu’il a fallu seulement quelques mois pour rassembler autour de ce projet,initié par la fondation Pathinder, la fondation pour l’innovation politique, Alcatel, CNES, l’hôpital Georges Pompidou, l’Amical des anciens médecins ayant servi en Afrique, l’Université de Ouagadougou et de Bamako et l’appui politique du gouvernement et de leur ministères respectifs.

Ce joyau entièrement équipé d’ordinateurs de pointe reliés par satellite est le résultat de quatre mois et demi de travail d’une équipe dévouée ayant pour vocation de contribuer au développement durable à travers la formation de haut niveau des ressources humains dans les pays francophones.
Pour l’instigateur de ce projet, le Dr Diarra, l’innovation et la créativité sont des valeurs sûres, et il s’agit en fait de s’appuyer sur les TIC et toutes les technologies endogènes pour donner une éducation de qualité au plus grand nombres pour atteindre les objectifs du millénaire.
La première promotion de cette université est composée d’ une soixantaine d’infirmiers en activités.
La qualité de la participation de ces étudiants a été souligné par les différents intervenants. Selon Didier Vincent, directeur de la fondation de l’innovation politique, la qualité de leur participation est extrêmement encourageant .

Pour les promoteurs ces étudiants bénéficieront des meilleurs cours, les plus actuels,un enseignement appliqué et débouchant à terme sur une capacité en décision de santé moyennant une évaluation sérieuse .
Les cours sont reçus de Paris par antennes satellitaire mais le retour se fait par Internet pratiquement par téléphone. Pour eux c’est le seul moyen rapide et efficace qui répondra aux exigences d’une formation de qualité .
Pour Alain Juppé, l’ex premier ministre français, ce projet aidera certainement les générations montantes à relever le défi de développement que leur aînés n’ ont pas pu mener à bon port. Madame Juppé est la marraine de cette promotion.
Le MESSRS a demandé aux initiateurs du projet de faire en sorte que l’UNFM ait son siège à Ouagadougou, pour que ce carrefour géopolitique puisse être à la fois le carrefour des connaissances et des savoirs.

Roukiattou@yahoo.fr

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information