Accueil > Groupe Gouvernance > La Banque Mondiale supporte le Burkina

La Banque Mondiale supporte le Burkina

Le Lundi 9 Septembre 2002, s’est déroulée au siège de la Banque mondiale à Washington, entre son excellence M. Tertius Zongo, Ambassadeur du Burkina aux Etats-Unis d’Amérique et M.Théodore Alhers, directeur des Opérateurs représentant le Vice-Président, région Afrique de la Banque mondiale, la cérémonie de signature d’une convention de prêt pour le projet dénommé « centre d’enseignement à distance de Ouagadougou » (CEDO)

Le Lundi 9 Septembre 2002, s’est déroulée au siège de la Banque mondiale à Washington, entre son excellence M. Tertius Zongo, Ambassadeur du Burkina aux Etats-Unis d’Amérique et M.Théodore Alhers, directeur des Opérateurs représentant le Vice-Président, région Afrique de la Banque mondiale, la cérémonie de signature d’une convention de prêt pour le projet dénommé « centre d’enseignement à distance de Ouagadougou » (CEDO), d’un montant de 1 900 000 de DTS soit la contre-valeur de un milliard sept cents millions (1 700 000 ) de francs CFA. Le projet vise à tester l’efficacité et la viabilité d’un enseignement à distance dans le cadre d’un réseau mondial de partage des savoirs ayant pour objectif de renforcer les capacités de conception, de planification et de gestion des politiques de développement économique et social. Pour atteindre lesdits objectifs, les ressources du projet financeront les composantes essentielles suivantes :

A/ La construction et la mise en place du CEDO.Il s’agit entre autres de :

-  la construction des installations nécessaires à la mise en place du CEDO dont la fourniture d’une salle de vidéo-conférence d’une capacité de 30 personnes, d’une salle informatique, d’un centre technique et administratif, y compris une salle pour les formateurs et une salle de conférence.
-  De l’achat de matériel pour le CEDO dont une micro station de communication par satellite , de mobilier de bureau et de la salle d’enseignement, d’évaluation du matériel nécessaire aux activités du CEDO et de sa sécurité.

B/ L’appui aux activités du CEDO.Il se fera à travers :

-  Le renforcement de la gestion financière et opérationnelle du CEDO, des services de commercialisation et de constitution de réseau du CEDO ; de la conception des projets et de l’évaluation des opérations au CEDO par le biais de la fourniture des services consultatifs à caractère technique et de la formation de certains membres du personnel du CEDO.
-  Le suivi des activités du CEDO et l’évaluation des résultats des activités pilotes via la fourniture de services de conseils à caractère technique.

Les deux parties se sont félicités de la conclusion de ce projet qui permettra d’accroître les compétences nationales, d’améliorer la qualité des politiques économique et sociale du gouvernement et partant, accroître leur impact sur la réduction de la pauvreté.

Fait à Washington, D.C., 11 septembre 2002
Jeannne Coulibaly Attaché de presse.

Source Le Pays
N°2720 du 24/09/2002

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information