Le GKP à Ouagadougou

L’Afrique se prépare à la troisième conférence mondiale sur le savoir mondial dénommée GKIII. Un atelier de travail s’est tenu à Ouagagougou en marge de la SNI 2007.

La salle de conférence d’Azalai Hôtel Indépendance de Ouagadougou a abrité du mardi 5 au mercredi 6 Juin 2007, un atelier régional de partage d’expérience en matière de technologies de l’information et de la communication.
Cet atelier a été initié en vue d’une meilleure préparation de l’Afrique à la troisième conférence mondiale sur le savoir mondial dénommée GKIII.
Ce séminaire auquel était convié le réseau Burkina NTIC a eu pour thème « L’accès et le Savoir ».
Regroupant la quasi-totalité des acteurs des TIC issus des secteurs privés, des institutions gouvernementales, de la communication, des organisations des TIC de la société civile et les partenaires au développement de l’outil TIC tels que Microsoft.

Le séminaire a été organisé par le département des TIC de la Commission Economique Africaine dont le siège se trouve à Addis Abeba en collaboration avec la Coopération Suisse pour le Développement et les partenaires du Global Knowledge Partnership Afrique.(GKP Afrique)

Ce cadre a servi d’occasion pour les membres de GKP Afrique ainsi que d’autres acteurs impliqués dans la promotion de l’information et de la connaissance pour le développement du continent africain pour débattre des questions comme :
- les opportunités de marchés ;
- la connaissance comme bien public ;
- les langues et les cultures ;
- les solutions inclusives pour les femmes et les jeunes et les technologies innovatrices.

Ces questions ont été débattues à travers trois thèmes spécifiques constitués chacun d’au moins quatre communications suivis de travaux de groupes sur chaque thème. On peut citer :
- Peuples, Communautés et Institutions émergentes grâce au savoir ;
- Marchés et Technologies TIC Emergents, Création d’Emplois.

A la lumière des différentes communications, nous pouvons retenir que le besoin le plus urgent pour l’Afrique est la connaissance pour la production. Cela est d’autant plus urgent car l’accès à l’information juste pour toutes les composantes de la communauté est nécessaire pour atteindre nos objectifs de développement.
Ainsi, il revient donc à l’Afrique de saisir les opportunités qu’offrent les TIC dans l’accès au savoir afin d’accéder à cette société du savoir afin de relever les défis du développement.

A la suite des présentations, les participants ont pu échanger par le biais des travaux de groupes. Au terme de ces discussions, certains défis ont été traduit en termes d’actions à promouvoir notamment les utilisations et les innovations des TIC en Afrique afin d’être au rendez du monde à l’heure du bilan du XXI e siècle. Aussi des recommandations ont-elles été formulées dans ce sens. A savoir :

―La promotion de la formation sur les fonctionnalités de bases des applications pour permettre une polyvalence des techniciens formés ;

―La mise en place d’un système de quotas pour obliger les multinationales à travailler avec des entreprises locales dans la conduite des projets gouvernementaux et ainsi sauvegarder les investissements privés ;

―L’encouragement de toute initiative visant à accroître le réseautique entre les experts africains dans le domaine des tics ;

―La mise en place des fonds nationaux et régionaux TIC pour accompagner les medias dans l’utilisation des TIC ;

―La mise en place d’un groupe de travail pour le lancement d’une plateforme de promotion des biens et services public TIC ;

―L’encouragement de la création d’entreprises africaines qui vont monter des ordinateurs sur place ;

―La promotion de partenariat entre le secteur public et privé et le domaine de recherche des universités : Le niveau d’appropriation des tic ;

―La mise en place des Parcs technologiques spécialisés en tic afin de regrouper les compétences.

Mme Guigma Karidja,
Membre de Burkina ntic

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information