Accueil > Groupe Gouvernance > Le Genre et les TIC, une recherche sous régionale sur la question

Le Genre et les TIC, une recherche sous régionale sur la question

Le Genre et les TIC, une recherche sous régionale sur la question

Connaissez vous le concept genre ?, bien sur que oui, et les TIC, tout à fait évident avec cet avènement de l’Internet, mais Genre et TIC, c’est quoi ?, çà c’est autre chose.

Le concept Genre et TIC vient du fait que les femmes des pays en voie de développement, se sont rendues compte, une fois encore qu’elles étaient les laisser pour compte de cette nouvelle trouvaille du 21ième siècle que l’on appelle communément les NTIC, les TIC ou les TI.
Depuis 1996, les femmes entreprennent de multiples actions et stratégies pour revendiquer leur place dans la société de l’information. Cette entreprise vise à sensibiliser les politiques et à les aider à impliquer dans le genre dans les stratégies et politiques nationales en matière de TIC. On constate en effet empiriquement que l’on ne tient pas souvent compte des conditions particulières des femmes dans la formulation, l’exécution et la conduite des projets et actions ayant une composante NTIC.
Comment appréhender ce phénomène scientifiquement et comment le mesurer afin d’avoir des arguments solides face aux Institutions nationales et internationales ?

L’organisation ENDA et son Equipe Synergie Genre et Développement avec à sa tête Madame Marie-Hélène Mottin-Sylla , très connue du milieu de la société civile pour ses multiples actions en faveur de la femme africaine (voir le site de www.famafrique.org ) s’est investie à ce nouveau et a donc entrepris un travail remarquable depuis janvier 2004 en regroupant des chercheurs de plus de 6 pays africains (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Mali, Mauritanie, Sénégal, ) et des personnes/instituions ressources (Canada, Etats-Unis, Afrique) pour réfléchir sur des indicateurs pertinents capable de montrer l’ampleur de la fracture numérique de genre. Cette dynamique est impulsée par le réseau genre et TIC regroupant les organisations ENDA, OSIRIS et l’ART avec le soutien du CRDI.
Au Burkina Faso, Sylvestre Ouédraogo, Coordonnateur du réseau Burkina-NTIC est le chercheur impliqué dans la démarche.
Un document de plaidoyer est déjà disponible sur le site http://www. Intitulé Citoyenne de la société de l’information.

Les chercheurs des 6 pays plus des personnes ressources se sont penchés pendant une semaine sur les indicateurs à retenir ainsi que les méthodes de calcul de la fracture numérique de genre.( Atelier "Protocoles de collecte de l’information"Dakar (Sénégal), 9-14 août 2004). Il faut dire que la collaboration entre les chercheurs se fait à travers une liste fermée. Des discussions ont lieu en permanence et échanger les expériences, partager des documents et avancer dans le travail. Les chercheurs ont trouvé cette expérience très innovante parce que l’on a montré que des africains venant de pays différents peuvent se rapprocher grâce à l’Internet pour réaliser un travail en commun.

Des recherches seront menées dans les 6 pays et une phase de restitution nationale permettra de présenter les résultats aux autorités, aux ONG et autres institutions intéressées.

Sylvestre Ouédraogo
Coordonnateur Burkina-ntic

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information