Accueil > Présentation > Vie du réseau > Histoires & usages des TIC > Le net propulse des villages brésiliens reculés au 3e millénaire

Le net propulse des villages brésiliens reculés au 3e millénaire

IVAPORUNDUVA, Brésil (Reuters) - Pendant plus de trois siècles, le village reculé d’Ivaporunduva a vécu en marge de la société brésilienne, privé de lignes téléphoniques et de nombreux services publics, mais une initiative du gouvernement l’a soudainement propulsé dans l’ère numérique.

Dans le cadre d’un vaste plan de lutte contre la pauvreté en milieu rural, le gouvernement brésilien a en effet installé dans le village une connexion internet par satellite qui est en train de briser l’isolement d’Ivaporunduva.

Niché dans une étroite vallée tropicale à environ 300 kilomètres au sud-ouest de Sao Paulo, Ivaporunduva a été fondé il y a plus de trois siècles par des esclaves en fuite.

Certains de ses 300 habitants vivent encore dans des maisons faites de paille et de boue, mais ils peuvent désormais prendre rendez-vous en ligne avec un médecin, découvrir de nouveaux marchés où vendre leurs fruits, télécharger des programmes de cours par correspondance pour les enfants, ou organiser des visites payantes du village ou des cavernes aux alentours.

Auparavant, le village n’était relié au monde que par un vétuste radio-téléphone qui a rendu l’âme il y a plusieurs mois.

Des connexions internet similaires ont été installées dans 3.200 communautés rurales brésiliennes depuis deux ans et 1.200 autres vont l’être cette année.

"L’accès au numérique est une politique efficace pour lutter contre l’exclusion sociale. C’est plus efficace que beaucoup d’autres politiques sociales", a déclaré à Reuters Antonio Albuquerque, responsable du programme.

Chacune des connexions par satellite permet en moyenne l’utilisation de six ordinateurs, généralement offerts. Afin de limiter les coûts, la plupart des programmes utilisés sont des logiciels libres et n’impliquent donc pas le paiement d’une licence d’utilisation.

Le gouvernement brésilien estime que ce programme va faire augmenter de 30% le nombre d’utilisateurs d’internet dans le pays.

"Le fait que ces communautés aient accès aux services sociaux et de santé ou à des informations sur les marchés est déjà un succès important", estime Jennifer Bussell, membre d’une équipe de recherche de l’université de Berkeley, en Californie, qui travaille sur le développement de l’informatique à bas prix en Inde.

http://fr.news.yahoo.com/050517/290/4f0u7.html

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information