Accueil > Présentation > Vie du réseau > Actualités du réseau > Le premier satellite africain sera mis en orbite en 2006

Le premier satellite africain sera mis en orbite en 2006

Le premier satellite africain sera mis en orbite en 2006

Une rencontre régionale organisée par l’Organisation régionale africaine de télécommunications par satellite (Rascom) se tient, depuis le mardi septembre dernier, à Dakar. Plusieurs experts et européens présents à cette réunion, qui a pris fin samedi, réfléchissent sur le lancement du 1er satellite en Afrique.

La faible densité téléphonique, le taux assez minime de la pénétration des télécommunications en zones rurales, la disponibilité et l’efficacité des services de télécommunication indiquent, entre autres difficultés, à quel point l’Afrique demeure le continent le plus arriéré en termes d’infrastructures des télécommunications.

C’est fort de ce constat que les dirigeants africains, ayant pris conscience du rôle important des télécommunications dans le processus de développement économique de nos pays, d’une part, et de l’Afrique entière, d’autre part, ont décidé de jeter leur dévolu sur les investissements dans ce secteur permettant de « relever considérablement le niveau de productivité et d’efficacité » de nos économies et d’améliorer la qualité de vie de nos populations.

La rencontre internationale, organisée par Rascom, qui s’est tenue du 02 au 04 septembre à Dakar, visait à permettre à des experts et représentants des opérateurs de télécommunications de plusieurs pays africains et européens d’échanger des idées sur les modalités d’exploitation technique du premier système de satellite spécialisé pour l’Afrique.

« La création, en 1991, de l’Organisation régionale africaine de télécommunications par satellite (Rascom) », dont la RascomStar-Qaf est le partenaire stratégique, « est née de sa volonté de remplir sa mission qui consiste à doter l’Afrique d’un système de télécommunications permettant de combler le retard du continent dans le domaine des infrastructures de télécommunications », a estimé le ministre des Postes et Télécommunications, Joseph Ndong, à l’ouverture de cette rencontre.

Rascom a établi un partenariat stratégique autour de la société RascomStar-Qaf dont la mission est d’utiliser un système géostationnaire de télécommunications par satellite pouvant supporter des services spots uniques à multi-spots à travers toutes l’Afrique, y compris le téléphone par satellite, la diffusion d’émissions radios et Tv et la téléphonie à une population estimée aujourd’hui à plus de 807 millions d’habitants.

Le premier bouclage du financement a été réalisé en 2003 et a permis l’entrée en vigueur du contrat relatif à la livraison du satellite sur orbite.

Le démarrage de la construction du premier satellite, depuis le 20 juin 2003, et sa mise en orbite prévue pour 2006 marqueront, selon le ministre, l’aboutissement d’une coopération réussie entre 41 Etats africains.

Le satellite est en train d’être construit par Alcatel space (France), en partenariat avec Gptc, un opérateur national de télécommunications de Libye et de Rascom.

Selon M. Ndong, la mise à la disposition de l’Afrique d’un satellite de télécommunications dédié et adapté à nos besoins, devra « permettre aux opérateurs de télécommunications africains de contribuer fortement à la réduction de la fracture numérique ».

Celle-ci, a-t-il affirmé, devra passer par l’amélioration des communications interurbaines dans nos pays avec une meilleure présence dans les zones rurales et les régions isolées, le développement des communications intra-africaines et la mise à disposition de réseaux fiables, techniquement adaptés et assurant une couverture globale du continent. Il a soutenu que ce projet de lancement que vous avez en charge de mettre en œuvre s’inscrit en droite ligne dans les objectifs du Nepad et permettra à l’Afrique de faire un pas important dans le développement des technologies de l’information et de la communication », a-t-il noté.

Selon le ministre, le président de la République, Abdoulaye Wade, accorde une importance particulière à la réalisation de ce projet d’envergure régionale, en sa qualité de responsable du volet infrastructure du Nepad au sein de l’Union africaine.

Pour Mustapha Elriz, le directeur général de la société RascomStar-Qaf, le Projet a pour seul but de couvrir le continent africain. Cette initiative, indique-t-il, est une première dans le continent. La réalisation du satellite s’inscrit dans la droite ligne du projet du Nepad.

Sources http://www.lesoleil.sn

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information