Accueil > Connect 4 change/Agriculture > Les pastoralistes se concertent à Markoye : 3ème forum transfrontalier des (...)

Les pastoralistes se concertent à Markoye : 3ème forum transfrontalier des éleveurs et pasteurs du Sahel

En vu d’offrir aux pasteurs et éleveurs un cadre de concertation et de plaidoyer sur le pastoralisme, le Réseau Billital Maroobé a organisé du 16 au 17 Février dernier le troisième forum transfrontalier. Ce forum a réuni plus de 1000 participants notamment des éleveurs pasteurs, des experts, des spécialistes, des autorités administratives venus du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Mauritanie, de l’Ethiopie et du Burkina au bord du lac Kuna, une localité du département de Markoye située dans la région du Sahel à
environ 400 Km de la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

Etaient présents à cette grande rencontre, trois maires venant du Mali, du Niger et du Burkina, le Gouverneur de la région du Sahel, le ministre délégué de l’alphabétisation de base, des représentants des ministres des ressources animales, et de l’agriculture et bien d’autres personnalités et organisations internationales et sous-régionales telles la SNV, Oxfam Novib, l’ALG, la CEDEAO etc.

1- La question de la sécurisation des espaces pastoraux à l’ordre du jour

2-TV koodo fait son ciména pendant la rencontre

3-Burkina ntic au Sahel

La question de la sécurisation des espaces pastoraux à l’ordre du jour


Après le premier forum de Tessit au Mali en 2005 au cours duquel les questions de transhumance et de législations nationales et transfrontalière avaient été largement débattues et il s’en est suivi le troisième forum de Bankilaré au Niger en 2006 où les questions sur les droits et devoirs des pasteurs et de la cohabitation pacifique intra et intercommunautaire ont été abordées.

A ce troisième forum tenu à Kuna, au Burkina, ce fut l’opportunité pour les éleveurs, les pasteurs, les spécialistes, les autorités administratives des différents pays concernés d’échanger sur des questions d’intérêt commun notamment sur le thème « sécurisation des espaces pastoraux : stratégie, limites et avantages dans un contexte de décentralisation et d’intégration sous-régionale ».

Tout ce millier de participants a été accueilli et soigneusement logé dans des maisons en tentes fabriquées et décorées par les femmes peulhs.


Ces différents forums sont l’une des rares et uniques occasions de retrouvailles, d’échanges et de communions des éleveurs et pasteurs d’une part, et l’opportunité de rapprocher les autorités (administrations), les partenaires techniques et financiers, les experts et spécialistes du pastoralisme pour trouver des solutions idoines à leurs préoccupations communes et quotidiennes.

Ainsi, les débats de ce troisième forum tournaient autour des points suivants :

- faire connaître aux éleveurs et pasteurs les lois sur la gestion foncière
- trouver des solutions à la sécurisation des réserves foncières
- permettre la libre circulation du bétail entre les Etats de la sous-région.
- faciliter l’accès aux marchés par les éleveurs et pasteurs du Sahel.
Haut de page

TV koodo fait son ciména pendant la rencontre

C’est le deuxième et le dernier point d’échange de cette rencontre qui a justifié la présence du Groupe TIC et Agriculture à cette rencontre, représenté par monsieur Dagano Joseph de la FEPASSI, Ouédraogo Yacouba et Ouédraogo Ferdinand de l’IABER.

En effet, il faut rappeler que depuis l’année 2005, l’IABER entretient de bonnes relations de partenariat avec le Réseau Billital Maroobé. L’IABER a été convié plusieurs fois de suite à diriger des formations sur l’accès aux marchés au profit des acteurs de ce réseau. Au cours de l’année 2006 l’IABER a invité le Réseau Billital Maroobé à une émission (film) TV Koodo sur la sécurisation foncière.

C’est à ce titre que l’IABER sous le chapeau du Groupe TIC et Agriculture du réseau Burkina NTIC a été invité pour faire connaître les activités du Groupe TIC et Agriculture

Une projection de ce film TV Koodo qui cadre avec le thème du forum, et faire connaître les avantages liés à l’utilisation des TIC pour un meilleur accès aux marchés.

Ainsi au premier jour du forum, dans la nuit aux environs de 20h30 une projection du film TV Koodo sur la sécurisation foncière réalisée avec le réseau Billital Maroobé a été réalisée au milieu de 400 téléspectateurs environ,. Ce film été suivi par de nombreux participants venus du Mali, du Niger, de l’Ethiopie, du Sénégal et du Burkina notamment ceux de la localité.

Plus de 400 personnes suivant une émission de TV Koodo sur la sécurisation foncière projeté à l’aide d’un vidéo projecteur Haut de page

Burkina ntic au Sahel

Au deuxième jour du forum aux environs de 13h, c’était le tour de l’IABER de prendre la parole pour se présenter et faire connaître le Réseau Burkina NTIC, notamment le Groupe TIC et Agriculture à un millier de participants venus à ce forum.


Les points culminants de cette brève présentation de Burkina NTIC et du Groupe TIC étaient focalisés sur l’énumération des avantages des TIC pour les éleveurs et les pasteurs, et les possibilités de collaboration ou de partenariat qui sont envisageables avec ces différents réseaux.
Des dépliants, et quelques numéros de la revue trimestrielle du réseau Burkina NTIC ont été distribués aux participants.

Cet élan du Groupe TIC et Agriculture a été beaucoup salué par les participants à ce forum et nous pensons que l’organisation d’une rencontre similaire autour du thème TIC et Agriculture pour les agriculteurs serait aussi très bénéfique pour solutionner de nombreux problèmes.

JPEG - 12.1 ko
quelques "villas des autorités pendant la rencontre

Haut de page

Ouédraogo Ferdinand, Coordonnateur du Groupe TIC et Agriculture en mission à Markoye.

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information