Accueil > Présentation > Vie du réseau > Histoires & usages des TIC > Lafia.info, l’information sur la santé au burkina au bout du (...)

Lafia.info, l’information sur la santé au burkina au bout du clic

Dahani Herman Boubacar est ingénieur en conception de système d’information. Il travaille dans une institution de télécommunication du Burkina. A ses temps libres, il s’adonne à la conception de site Internet. Passionné du domaine de la santé, il a eu l’idée de créer un site portail dans le domaine de la santé au Burkina. Le site lafia.info permet d’avoir des réponses aux questions courantes sur nos problèmes de santé, mais aussi de poser nos questions sur la santé à des spécialistes du Burkina . A travers cet entretien, Dahani et son collaborateur Monsieur Lega Ibrahim, pharmacien, nous livrent leurs raisons et leurs motivations pour cette initiative.

Pourquoi, un site sur l’information sur la santé au Burkina ?

M. Dahani :En langue national Lafia signifie santé. Lafia. Info, c’est donc l’information sur la santé. Notre ambition, c’est de mettre au point à travers ce site portail, un contenu complet dans le domaine de la santé au Burkina. Bien qu’il ait de nombreux sites web sur les questions de santé, ils abordent très peu les maladies fréquentes au Burkina. C’est pour cela que j’ai mis en place lafia.info qui allait toucher tous les domaines de la santé même si l’on allait pas entrer dans les détails.

En tant que informaticien, pourquoi, la question de santé vous préoccupe autant ?

M. Dahani : J’étais destiné à faire des études en médecine, c’était une passion pour moi après mon Baccalauréat. Si je suis aujourd’hui informaticien, cela est un peu dû à la situation qui prévalait à l’université de Ouagadougou l’année où j’ai réussis à mon baccalauréat. Du fait de la crise qui y prévalait, parallèlement à ma demande d’intégration à la faculté de Médecine, j’ai passé le test de l’université de Bobo Dioulasso, pour intégrer l’école supérieur d’informatique. C’est ainsi que, je suis devenu informaticien. J’ai quand même gardé un pied dans la médecine à travers mes amitiés.

Aussi, quand j’avais un petit mal, j’allais régulièrement sur Internet et j’essayais de comprendre comment le mal est arrivé, comment y remédier, comment l’éviter. Tout le temps, je tombais sur des sites européens. Je sais qu’il y a plein de personnes dans mon cas qui partent chercher l’information sur ces sites. Alors, je me suis dis, pourquoi ne pas créer un site propre au Burkina ? Un site qui prendra en compte les maladies de façon générales, en mettant l’accent sur les maladies spécifiques au Burkina Faso. Donc, sur le site on a mis l’accent sur les maladies tropicales.

Au delà de cet aspect technique, que vous maîtrisez, comment vous faites pour alimenter le site ?

M. Dahani : J’ai commencé la construction du site en Août 2008, en octobre le site était en ligne. Quand, j’ai finis de mettre au point le site, il fallait l’alimenter. N’étant pas un spécialiste de la santé, il fallait aller vers quelqu’un qui s’y connait en santé. C’est ainsi que, j’ai échangé avec Monsieur Léga, un promotionnaire et ami , étudiant en fin de cycle en pharmacie. Après que, je lui ai expliqué mon idée, il a adhéré.

Cependant, étant donné que la médecine est un domaine vaste, il m’a fait savoir qu’il lui serait difficile tout seul d’alimenter le portail. C’est pour cela qu’il a proposé de créer le réseau Lafia. Ce réseau qui est actuellement composé d’une dizaine de médecins et pharmaciens permet d’alimenter le site . Je m’occupe essentiellement de la partie technique et les spécialistes de la santé s’occupent du contenu.

Monsieur Léga, qu’est ce qui vous avez motivez à adhérer au projet ?

M. Lega : Quand Dahani m’a soufflé son idée, je n’ai pas hésité un seul instant, car de nos jours, on constate que les gens utilisent de plus en plus internet pour s’informer. En tant que acteur de la santé, j’ai trouvé qu’il est important de s’intéresser à l’information et à la sensibilisation de la population. Mais en ce qui concerne le site , mon apport s’est fait après que j’ai contacté certains amis médecins et pharmaciens pour constituer le réseau Lafia qui vient en complément au site lafia.info. Au début cela n’a pas été facile mais de plus en plus les gens adhèrent au réseau. Pour nous, tous les acteurs de la santé, doctorants ou médecins en pharmaciens, gestionnaire de santé, infirmiers peuvent devenir membre.

Quels sont les objectifs et les activités du réseau Lafia ?

Mr Léga : Le réseau lafia vise à l’image du site lafia.info, à informer et à sensibiliser la population En tant qu’acteur de la santé, notre premier rôle c’est de conseiller, d’informer. Ainsi, nous contribuons à l’éveil des consciences pour prévenir les maladies afin que nos populations restent en bonne santé. Par exemple en Europe , de plus en plus les gens n’attendent plus d’être malade avant d’aller chez le médecin. Il suivent des conseils pour ne pas tomber malade. C’est donc un peu ce que nous voulons apporter à travers ce site.

Nous informons donc sur les moyens qui permettent d’éviter les maladies, sur la posologie des médicaments, bref nous donnons la bonne information. Aussi nous visons à instituer un cadre d’échange avec les sites déjà existant qui traitent de la santé. Ce qui nous intéressent aussi, c’est l’aspect interactif entre les professionnels de la santé et la population et entre ces professionnels et leurs pairs en matière d’information sur la santé en générale.

Quelles sont les informations que l’on trouve sur lafia.info ?

Mr Lega : Sur lafia.info, on y trouve une partie réservée à l’actualité sur la santé au Burkina. Cette rubrique permet de savoir ce qui se passe quotidiennement dans le domaine de la santé au Burkina. Dans la rubrique qui traite des pathologies, nous donnons les informations sur la maladie, les causes, les symptômes, la prise en charge, la préventions.. Il y a une rubrique qui concerne les médicaments, un domaine réservé aux pharmacies de gardes, aux hôpitaux et cliniques. Il y a un domaine réservé aux mémoires et thèses en matière de santé. Il y a le forum qui permet aux uns et aux autres de poser des questions aux spécialistes du réseau. Dans les brefs délais, il aura une réponse d’une personne qualifiée en la matière. Nous abordons les questions de pédiatrie, santé sexuel, psychologique, le VIH sida, maladies infectieuses. On poste des vidéos relatives à la santé parce que on a remarqué qu’une image sensibilise plus que le texte ou la parole. Nous avons eu a échanger avec l’ONG scénario d’Afrique qui a mis à notre disposition des vidéos que nous pouvons exploiter en toute légalité.

Avez vous rencontrez des problème à travers les réponses que vous donner à travers le forum ?

Monsieur Lega : Tout dernièrement, il y a eu une question sur l’hépatite B. Un internaute doutait des informations que nous avons mis sur le site à propos de l’hépatite B. La personne soutenait que l’hépatite ne se transmettait pas par la salive. Alors que sur le site, Il est dit que la salive est un moyen de transmission de l’hépatite B. On a répondu en bonne et du forme avec des références pour le convaincre. Il avait aussi le cas d’une internaute qui demandait à savoir comment on pouvait suivre sa grossesse. Là aussi, le Dr Sebgo spécialiste de la question a donné une réponse complète à cela. Donc, j’invite les internautes qui posent des questions à repasser sur le site pour consulter les réponses y relatives.

Est que le forum est ouvert à tous ?

M.Dahani : Oui on n’a pas besoin de s’inscrire sauf que nous demandons l’adresse email. Selon le cas, il peut arriver qu’on veuille donner la réponse de façon privée. En outre s’il y a des documents que nous souhaitons envoyer à l’internaute, il nous faut son adresse email. Cependant, bien que le forum soit ouvert à tous, il est modéré. il y a un contrôle minutieux qui est mené avant que la réponse soit donnée.

Comment vous procédez pour la production des articles ?

Tous les membres du réseau qui ont un article intéressant peuvent l’envoyer afin qu’il puisse être publié. De ce fait, tout membre qui apporte un article verra son article d’abord soumis à l’appréciation de tous les autres membres, il m’appartient maintenant en tant que responsable du réseau de le faire passer sur le site.

Avez vous une idée sur vos visiteurs ?

Mr Dahani : Selon les statistiques de notre plateforme,notre site est beaucoup visité par l’extérieur, bien qu’on ne s’y attendait pas. Au début l’objectif était de cibler le niveau local, certes on a des visiteurs locaux, mais aussi des visiteurs de la France, de la Belgique, des USA qui tombent dans notre site à partir de recherche de Google.

Quelles est votre stratégie pour faire la promotion de site ?

Mr Dahani : L’idée de création de ce site était seulement de proposer du contenu sur la santé à la population Ce n’est pas un projet qui a été mûri depuis de longue date. Donc, on progresse de jour en jour au fil de notre passion. De ce fait, nous n’avons pas une politique visant à faire la promotion du site. Nous avons été à la Semaine Nationale de l’Internet, à la nuit du web, nous avons remporté le deuxième prix dans la catégorie santé et protection sociale. Ce qui nous a permis d’avoir une petite publicité. Autrement le site est visité à partir de requête lancée dans google. Les défis qui se posent c’est la promotion du site. Aujourd’hui nous œuvrons a ce que ce site soit bien connu au niveau national et utilisé. Aujourd’hui nous œuvrons à ce que ce site soit bien connu et utilisé au niveau national davantage . C’est ainsi que nous allons atteindre notre objectif.

Est que vous avez déjà approché, le ministère de la santé ?

Mr Dahanii : C’est une question dont nous avons déjà discuté. On est entrain de voir dans quelles mesures rencontrer le ministère, ne serait ce que pour présenter le site. Concernant les membres du réseau qui ont accès au site, ce sont pour la plupart des jeunes pharmaciens, de jeunes médecins, mais nous avons aussi des contacts avec des spécialistes que ça soit en médecine ou en pharmacie.

Votre vision de lafia info pour l’avenir ?

Dahani :On souhaiterait avoir des partenaires et être un moteur pour les associations. Nous avons la compétence médicale, la composante pharmaceutique donc c’est une force que nous allons utiliser en matière de conseil. Pendant l’épidémie de la méningite, il voulait faire une séance de sensibilisation sur le sujet. Lors des recherche d’information, ils ont découvert lafia.info. Ils nous ont donc envoyer par mail leur support de sensibilisation pour appréciation. Lorsque j’ai reçu leur mail, j’étais très heureux , car nous avons su vraiment qu’on pouvait apporter quelque chose à ces associations. Bien que ce ne soit pas des spécialistes qui ont rédiger le support qui devait être projeté à la population, surtout que nous étions en période de méningite nous avons vraiment apprécié leur initiative. Quand j’ai reçu l’article, nous avons répondus dans les plus brefs délais, et donner et compléter les informations qu’ils n’avaient pas . Puis aujourd’hui, nous sommes partenaires.

Entretien réalisé par Roukiattou Ouédraogo, faso-dev.net

Pour plus d’information : www.lafia.info

Bookmark and Share


Ajouter un commentaire ou un message

Qui êtes-vous ?
Votre message

Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information