Formation

Fin du premier module du programme de Pratique et politiques de Développement au Burkina Faso

Débuté le 3 Aout 2015 à Yam-Pukri, le premier module de formation en Pratiques et Politique du Développement a pris fin le Jeudi 3 Septembre 2015.

En rappel, le DPP est un programme de formation mis en place par l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du développement à Genève. Cette formation se tient chaque année au Burkina Faso à travers Yam-Pukri et conduit à un Exécutive Master en Politiques et pratiques du Développement. Pour l’année 2015, on comptait douze (12) participants dont six hommes et six femmes venus principalement du Tchad, du Niger, du Bénin, du Mali, du Cap Vert, de Burundi, de la République du Congo et du Burkina Faso.

C’est une cérémonie qui a marqué la fin de ces moments d’apprentissage en lien avec le développement. Visages gais, sourires aux lèvres, les apprenants appréciaient cette cérémonie qui venait clore la première session de leur formation.

Monsieur Sylvestre Ouédraogo, responsable de Yam-Pukri , l’institution d’ accueil du DPP a mentionné que ce fut avec plaisir qu’ ils ont accueilli les apprenants et les responsables du DPP, il a par ailleurs réaffirmé sa volonté de toujours collaborer pour le succès du programme au Burkina Faso.

Monsieur Alexandre Freire, Directeur du DPP a félicité les apprenants pour la réussite de la première phase et les a encouragé pour la suite.

Madame Dominique Rossier, responsable du programme DPP Afrique de l’Ouest, Monsieur Boukary Barry coordonnateur régional du DPP ainsi que les enseignants ont à leur tour reconnu les efforts consentis par les apprenants pour réussir le premier module de cette formation. Ils ont vivement félicité tous les apprenants et les ont exhortés à encore se préparer de la meilleure manière pour la suite.

Les attestations de participation ont été ensuite remises aux apprenants qui étaient très enthousiastes. On note que les apprenants ont témoigné leur reconnaissance à leurs encadreurs et aux responsables de Yam-Pukri en leur offrant des présents.

Les apprenants ont fortement reconnu la portée de cette formation pour la suite de leurs activités.

A l’issu de cette formation nous avons acquis beaucoup d’expériences des collègues qui travaillent dans le même domaine dans d’autres pays, nous nous sommes enrichis de l’expérience des uns et des autres. De plus, chacun a pu dans sa diversité reconstruire sa façon de voir un certain nombre de phénomènes dans son travail, nous confie Monsieur Olivier NGARDOUEL représentant pays de Fondation Suisse pour la coopération de développement au niveau du Tchad, la formation nous a permis de cibler le contexte global dans lequel nos interventions s’inscrivent poursuit il. Cette, formation nous donnera plus de la valeur ajoutée par rapport à nos activités de terrain, à nos projets. Je repars très renforcé conclut monsieur Olivier NGARDOUEL.

Madame KANTE Marie Claire DEMBELE, agent à la direction régionale de l’agriculture à Bamako a d’ abord apprécié l’accueil que leur a réservé Yam-Pukri, selon elle, ils se sont vraiment sentis chez eux et cela leur a permis de se consacrer à fond à la formation. Pour cela elle remercie tout le personnel de Yam-Pukri pour cet accueil qu’elle trouve très chaleureux. Pour ce qui est du programme DPP, Madame Kanté pense que le contenu du cours était très pertinent, la formation lui a donné une meilleure capacité d’analyse, elle dit avoir suffisamment d’outils maintenant pour pouvoir agir au moment opportun dans ses activités d’évaluation des projets et programmes.

Quant à Madame SALEMBERE Amsatou GUIRO, Coordinatrice de programme pour Swiss Contact au niveau du Burkina Faso, le DPP s’inscrit dans une institution de référence et la satisfaction à la fin de ce premier module de formation est de taille par rapport au niveau d’analyse de l’information. Selon elle, ils travaillaient avant sur le niveau national mais aujourd’hui ils ont des compétences pour mieux apprécier l’environnement international et cela constitue une plus valu.

D’une manière globale, les participants repartent satisfaits du déroulement du DPP 2015 au Burkina Faso et comptent continuer avec la même énergie la séquence 2 qui aura lieu dans leur pays respectifs.

Pour en savoir davantage,
http://dpp.graduateinstitute.ch/fr/home.html

Voir une vidéo sur le DPP 2014

Pélagie Sandwidi
Yam-Pukri/Burkina Ntic

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Il est 18H, ce Jeudi 31 Janvier 2019, les membres et sympathisants du réseau BurkinaNTIC sont réunis à Yam-Pukri pour la soirée TIC. Discuter sur (...)
Avec le Web et surtout les réseaux sociaux, la prudence doit être de règle pour éviter de trop contaminer la toile en fausses informations et (...)
Les TIC au Burkina Bref regard de 2018 Par Sylvestre OUEDRAOGO Pour la cinquième fois, le réseau Burkina ntic organise une soirée TIC afin (...)
Formation des jeunes entrepreneurs agricoles en TIC et utilisation des médias sociaux pour le développement de l’agriprenariat et l’accès au marché. (...)
Ouaga lab, incubateur dans le domaine de la technologie au Burkina, est aussi présent à la Semaine nationale de l’Internet (SNI) pour présenter ses (...)
« Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société », tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine Nationale (...)
La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une (...)
Le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). C’était le 17 août 2018 à Nairobi, dans (...)
Comme solution technologique au terrorisme et au grand banditisme, Brice Clovis Kaboré, ingénieur burkinabè résidant au Canada, et d’autres (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC