Cinq jeunes Burkinabè au YALI 2016 (YOUNG AFRICAN LEADERS INITIATIVE)

Le programme YALI créé et lancé par le Président Barack Obama des Etats Unis d’Amérique et qui regroupait chaque année les jeunes leaders africains dans le cadre du Mandela Fellowship est désormais décentralisé à travers la création des centres régionaux de leadership. Pour l’Afrique de l’Ouest 02 centres ont été créés : le centre régional d’Accra sise au sein de GIMPA (Ghana Institute of Management and Public Administration) et le centre de Dakar sis au sein du CESAG.

Le centre régional de leadership d’Accra a commencé à fonctionner depuis mars 2015 avec la formation de la première cohorte de jeunes leaders ouest africains. La deuxième cohorte a été reçu en novembre 2015 et la troisième cohorte en mars-avril 2016. En somme deux sessions de formations sont organisées annuellement.
La présente note décrit de façon résumée le programme.

Du processus de sélection

Le processus de sélection se fait exclusivement en ligne à travers le site web du centre régional www.yaliwestafrica.org. Pour chaque cohorte, l’appel à candidatures est lancé sur ce site web et les applications se font directement sur ce site. Le questionnaire de candidature porte sur une série de questions cherchant à évaluer la compréhension du leadership par chaque candidat, le potentiel de leadership de chaque candidat et les actions concrètes en matière de leadership accomplies par chaque candidat. Après cette phase les candidatures sont examinées par un jury et les candidats présélectionnés sont contactés pour la deuxième phase du processus : Il s’agit de l’interview qui se fait par téléphone ou par Skype ; chaque candidat présélectionné est ainsi contacté pour un entretien en Anglais dont la durée varie en moyenne entre 15 et 30 minutes. C’est à l’issue de toutes les interviews que les candidats définitivement sélectionnés sont informés et invités à se préparer pour le voyage sur Accra. A noter que la formation est ouverte à la tranche d’âge de 18 à 35 ans.

De la formation à proprement parler

La formation dure cinq semaines avec 03 semaines de tronc commun et 02 semaines de spécialisation. Les sessions du tronc commun sont axés sur les différents aspects du leadership tels que : la définition même de la notion de leadership ainsi que les caractéristiques principales du leader, le leadership et la communication, le leadership et la culture, le leadership et l’éthique, le leadership, le genre et la diversité, le leadership et les défis en matière de santé publique et d’urbanisation etc.
Après le tronc commun, les participants sont repartis en 03 domaines de spécialisation préalablement choisis par chaque candidat au moment de la candidature. Les 03 domaines sont : l’entreprenariat, le management public et le leadership civique (société civile). Chaque participant suit une formation approfondie dans l’un de ces 03 domaines.

Il faut noter que tout le long des 05 semaines de formation, plusieurs invités de marque (experts, activistes, chefs d’entreprise, leaders reconnus) se succèdent pour offrir des conférences et partager leurs expériences avec les stagiaires.
La formation est également ponctuée de visites terrain et d’activités récréatives et de divertissements.

De l’après formation à Accra

Avant la fin de la formation, chaque participant a un entretien bilatéral avec le responsable des stages et du programme de mentorat de YALI RLC. Cet entretien a pour objectif d’aider chaque stagiaire à clarifier les activités qu’il compte entreprendre une fois de retour dans son pays. Il faut noter que la participation à la formation d’Accra n’est qu’une étape du programme, pour avoir le certificat d’admission, chaque participant doit accomplir le programme de mentorat suivi d’un stage ou d’une activité communautaire et soumettre un rapport au staff de YALI RLC.
L’après formation à Accra consiste donc pour chaque participant de s’adonner activement à ces activités et à préparer le rapport final.

Présentation des participants

Minata Coulibaly d’une expérience professionnelle de sept ans dans le domaine de la communication, du marketing et de la gestion de projet. Elle a occupé différents postes au sein d’ONG nationales et internationales dans le domaine de l’agriculture, du système d’information des marchés agricoles et des énergies renouvelables de 2009 à nos jours. Minata a été sélectionnée par le programme de Leadership YALI 2016 (Young African Leaders Initiative) du président Américain Barack Obama pour le compte du Régional Leadership Center of Accra au Ghana. Sa formation en leadership a été orientée sur la société civile et le développement communautaire. Elle s’implique dans le développement communautaire et est active au sein YPARD Burkina Faso / (Young Professional for Agricultural Development). A travers cette organisation, elle mène le plaidoyer en faveur des jeunes agriculteurs. Minata a une formation académique de base en journalisme et communication et détient un certificat en développement rural de l’ICRA (Centre Internationale pour la Recherche Action sur le Développement) basé à Wageningen au Pays Bas. Elle possède aussi un master en Agriculture, innovation et développement rural de l’université de Ouagadougou.

Inoussa TRAORE est un jeune leader burkinabè actif dans le secteur des projets de développement et le renforcement de capacités. Il a piloté et participé à la mise en œuvre de plusieurs projets dans le secteur TIC pour le développement, les énergies renouvelables et l’électrification rurale. Il a assuré plusieurs dizaines de sessions de formation au profit d’étudiants et de professionnels du monde du développement.
Inoussa TRAORE est aujourd’hui Enseignant d’Economie à l’Université Ouaga I Joseph Ki-Zerbo et consultant en gestion et évaluation de projets. Doctorant en Sciences économiques au Laboratoire d’Etudes et de Politique Economique (LAPE), il est titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Sciences économiques et un Master en études du développement.
Inoussa TRAORE est aussi très actif dans le monde associatif ; il est le Président de l’Association Nationale des Jeunes Economistes du Burkina Faso (ANJE-BF), le secrétaire général de l’Initiative pour la gouvernance de l’Internet au Burkina Faso (IGF-Burkina) et le point focal au Burkina Faso pour le compte du forum ouest africain sur la gouvernance de l’Internet en Afrique de l’Ouest.
Inoussa TRAORE a été sélectionné dans la 3e cohorte du Centre Régional de Leadership YALI RLC dans la spécialisation « civic leadership » et a bénéficié de 05 semaines de formation sur le leadership dans les activités du monde du développement communautaire.

DIALLO Assane
D’une expérience professionnelle de quatre (4) ans dans le domaine du développement local et le secours d’urgence. Il a occupé différents postes au sein d’ONG au niveau nationale de 2013 à nos jours. DIALLO a été sélectionnée par le programme de Leadership YALI 2016 (Young African Leaders Initiative) du président Américain Barack Obama pour le compte du Régional Leadership Center of Accra au Ghana. Sa formation en leadership a été orientée sur le Management Public. Il est très impliqué dans le développement local dans le Sahel Burkinabé, la résilience communautaire et l’autonomisation des populations à la base. La proximité de cette région avec le nord Mali et la présence des groupes extrémistes aux frontières lui a amené à intégrer la prévention et la gestion des conflits dans actions, à travers notamment l’ONG IRD Burkina et son projet PDEV II (Paix à travers le Développement) ; il contribue ainsi à prévenir et surtout amener la population et notamment la Jeunesse à participer à la construction d’une paix durable, gage de tout développement. Dans cet élan il a participé à la création et à l’animation d’un site d’information (www.sahel24.com) dédié au Sahel et tourner vers le Sahel afin de collecter les vraies informations et les partager avec tout le monde et éviter ainsi que la population et surtout la Jeunesse ne soit manipulé par autrui à travers de fausses informations, souvent déformées à dessin. DIALLO a une formation académique de base en Planification et Gestion de Développement de l’université de Ouaga II.

Christian Cédric TOE est un jeune entrepreneur de 27 ans issu de l’Université Polytechnique de Bobo Dioulasso d’où il est diplômé du département Génie Industriel et Maintenance. Il fut « Hydraulics and Pneumatics Business Unit Manager » au sein du Groupe AIS (African Industrial Services Group). Christian travail actuellement au sein de l’Incubateur du Technopole 2iE où il développe un équipement de transport et de conservation des vaccins et des produits pharmaceutiques ; il est en effet lauréat du « Green Startup Challenge 2014 » et du « Parcours Entrepreneur 2015 » organiser par 2iE. Passionner par l’électronique dont il a un Baccalauréat, Il consacre ses temps libres à la formation des jeunes à l’utilisation des outils du numérique pour réduire la fracture technologique entre Nord et Sud dans les locaux du tout premier espace de Fabrication Numérique et de travail collaboratif de l’Afrique de l’Ouest Francophone « Le OUAGALAB ». Au sein de la formation Yali RLC Accra 2016 cohort 03 Christian a naturellement opté pour l’option Entrepreneurship and Business Management pour renforcer ses capacités dans ces domaines. Après 5 semaines de formation allant de la culture du leadership a l’éthique et de l’égalité Genre à la lutte contre la corruption nous sommes sortie outiller pour être des vecteurs de changement aux sein de nos différentes communautés.

Fatoumata Sawadogo, étudiante en Licence 2 de Communication d’Entreprise.
Jeune dynamique et très ambitieuse, elle est Fondatrice de Jeunes Leaders Burkinabé (JLB), une organisation qui vise le développement socioéconomique durable à travers la création et la gestion de projets générateurs de revenus au profit des populations défavorisé, elle vise également le développement de l’engagement et du leadership des jeunes au sein de leurs communautés.

Participante du programme Young African Leaders Initiative (YALI-Cohort3-2016), initié par le Président Américain Barack OBAMA, Fatoumata Sawadogo, intéressée par l’entreprenariat social, va orienter sa formation sur le « track » Entrepreneurship.
Sa combativité et son engagement auprès de sa communauté vont lui donner l’opportunité d’être nommée Ambassadrice YALI au Burkina Faso par YALI RLC/Accra.

Très engagée dans le domaine associatif et du service communautaire, depuis 2014, elle a mené plusieurs activités liés à la jeunesse, au leadership, aux actions de volontariat…Fatoumata est également membre active de la Fondation West African Entrepreneurship and Innovation Fondation (WAEIF).
Pour elle, la jeunesse c’est l’engagement et l’action et non l’attente des opportunités.
YALI m’a vraiment impacté et maintenant j’impacte positivement ma communauté…YALI c’est une opportunité pour nous et pour l’Afrique.

Je vous invite à y participer… Together, we can make Africa rise and shine !



Les plus récents de cette thématique