Formation

DPP 2016 : Le premier module a bien démarré !

L’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Développement de Genève, en collaboration avec l’Association Yam- Pukri offre aux professionnels du développement un programme de formation conduisant à un Exécutive Master en Politiques et Pratiques du Développement.

Des étudiants inscrits à cette formation ont amorcé la session de l’année 2016 le Lundi 1er Aout dans les locaux de l’Association Yam-Pukri à Ouagadougou.L’Exécutive Master en Politiques et Pratiques du Développement est organisé en Afrique, en Amérique Latine, en Asie Centrale et en Asie du Sud Est.

Le Burkina Faso à travers Yam – Pukri , abrite pour la 5e année consécutive, l’ organisation du module 1 de cette formation.

Selon Madame Joceline Djossou, participante du Bénin et actrice dans une collectivité locale,le module 1 a bien démarré et elle est déjà satisfaite de ce qu’elle a appris. « Ce qui est intéressant dans ce cours c’est le fait que les professeurs prennent toujours des cas pratiques pour illustrer, en plus de la théorie les enseignants se basent sur des cas concrets et cela permet d’assimiler rapidement » nous confie dame Djossou.« On apprend également des autres étant donné que le programme regroupe plusieurs pays et les expériences ne sont pas partout les mêmes » conclut la participante du Bénin.

Monsieur Mouna Bidane, participant du Sénégal et responsable d’une ONG suisse ,estime que le DPP est un programme qui donne des connaissances dans tous les domaines du développement. Les échanges enrichissent les cours, et le contenu de l’enseignement reflète bien les objectifs du cours. Monsieur Mouna Bidane est donc très satisfait du déroulement du premier module.

Au terme de cette formation, les participants devraient voir leurs capacités renforcées en termes d’analyse et de leadership selon les responsables du DPP. Pour eux, c’est un programme contribuant à améliorer l’efficacité des organisations et des individus, d’ autant plus que c’est une occasion de réaliser une étude appliquée en lien avec les défis professionnels.
13 étudiants dont 7 femmes venant de 10 pays différents participent à la présente formation.

Pélagie Sandwidi
Yam-Pukri/BurkinaNtic

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Formation des jeunes entrepreneurs agricoles en TIC et utilisation des médias sociaux pour le développement de l’agriprenariat et l’accès au marché. (...)
Ouaga lab, incubateur dans le domaine de la technologie au Burkina, est aussi présent à la Semaine nationale de l’Internet (SNI) pour présenter ses (...)
« Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société », tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine Nationale (...)
La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une (...)
Le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). C’était le 17 août 2018 à Nairobi, dans (...)
Comme solution technologique au terrorisme et au grand banditisme, Brice Clovis Kaboré, ingénieur burkinabè résidant au Canada, et d’autres (...)
CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC