E-gouvernance

Typologie des utilisateurs des Réseaux sociaux

Il est intéressant d’aller sur les réseaux sociaux, mais il est important de faire une typologie des utilisateurs et virer certains au cas où. L’intérêt est de ne pas perdre son temps et se focaliser sur l’essentiel.
Vous-même vous devrez vous classer dans une catégorie : allez-vous sur les Réseaux sociaux pour travailler ou pour simplement passer tu temps ? Êtes-vous addicts, cad, que vous ne pouvez plus vous en passer,même dans les toilettes et parfois,tard dans la nuit, vous vous levez pour suivre le fil de vos actualités ?
Cette typologie sera évolutive et on essaiera de voir les types qui dominent en fonction des situations.

Les chasseurs de LIKE

Ils publient du n’importe quoi ( images drôles fabriquées, article bizarre , ) pourvu que ca étonne plus d’un et que l’on clique j’aime. Plus il a de J’aime, plus , il est content.
Si certains le font pour l’argent, La plupart le font juste pour le fun et pour dire, je suis le ROI sur facebook/ twitter...

Les lanceurs d’alertes :

Ils veulent être les premiers à annoncer un drame ou une bonne nouvelle : leur intérêt, simple fierté de dire que j’ai été le premier à l’annoncer. Plus les gens partagent leurs posts, plus ils sont heureux.
Il y a deux publics à ce niveau : les professionnels et les amateurs : virez les amateurs de vos flux parce qu’ils racontent souvent de choses infondées et en partageant leurs bêtises, vous devenez un des leurs.
Les diffuseurs de contenus thématiques : ils ne produisent généralement rien dans les réseaux sociaux, mais sélectionnent des articles dignes d’intérêt pour eux (parfois des aspects de développement) et les partage dans leurs groupes, pages ou whatsup.
Si vous en trouvez de bons, suivez-les parce qu’ils vous font gagner un temps énorme.

Les producteurs de contenus

Souvent , ils publient directement ou partagent via leurs blogs ou leurs sites Internet. On trouve dans ce lot des producteurs d’images, de textes, de vidéos Les deux catégories sont présentes ici : les professionnels et les amateurs.
Si certains contenus sont intéressants, d’autres en revanche sont à simplement virer de leurs flux, surtout , ceux provenant de sites web bizarres.

Une mention spéciale est faite ici à ceux/celles qui produisent du contenu sur le développement et ceux qui utilisent facebook pour vendre des biens et des services, et ceux/celles qui arrivent à mobiliser des ressources pour défendre une cause.

les sous–marins ou sniffeurs

Ils ne produisent rien, n’écrivent rien, ne partagent rien. Ils observent, rient sous cape et s’amusent à observer les réseaux sociaux. Certains en tirent de bonnes leçons, mais pensent que ceux qui partagent les bonnes pratiques sont des cons pour les diffuser gratuitement. Se croyant malins et parfois timide pour mettre du contenu, ils croient pouvoir suivre les mouvements de leurs amis/ennemis sur la toile, surtout pour ceux qui montrent tout, jusqu’aà se faire des photos dans les chiottes et les publier sur leurs comptes. Un vrai régal pour les sous marins. Le plus souvent, ils surfent sur une fausse identité, faux nom, fausse photo de profil.

Les nombrileurs

Ont découvert dans les réseaux sociaux un moyen de se montrer gratuitement et surtout, montrer à leurs amis/ennemis qu’ils sont parvenus eux aussi. Qu’ils montent ou descente d’un avion, il faut qu’il poste une image. Le plus souvent, c’est juste destiné à énerver une ou deux personnes dont ils pensent qu’ils seront meurtris de les voir saluer X président, recevoir X prix, être au sommet de X gratte-ciel.
Parmi les nombrileurs figurent de nombreuses personnes qui ne savent pas qu’ils postent des photos personnelles qui sont vues par n’importe quelle personne dans le monde. Le jour où ils s’aperçoivent que leur vie privée est étalée, ils bloquent leurs comptes et commencent à maudire les réseaux sociaux. La plupart des tontons ont donné leurs téléphones à leur enfant de paramétrer. Il arrive que l’enfant ne fasse pas attention et toutes les photos de papa prises sur l’appareil sont diffusées sur le net en direct.

Sylvestre Ouédraogo
Burkina ntic/Yam Pukri

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)
Après l’ordinateur calebasse, les tapis de souris en cuir Burkinabè, les sacs d’ordinateurs en cuirs et en tissu Bogolan, la cellule technique et (...)
Une unité centrale avec une carte Ncomputing, 6 écrans, des claviers et souris, tel est le lot de matériels que Yam Pukri a remis à l’association (...)
Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil (...)
L’analyse de la situation alimentaire de l’Afrique fait ressortir un état paradoxal. Malgré les immenses potentialités dont dispose le continent (...)
Entreprendre dans une start up, c’est entreprendre dans une entreprise innovante et audacieuse où le risque est très élevé mais, où le start uppeur (...)
Sécurité alimentaire, respect de l’environnement, gestion des risques sanitaires, amélioration des conditions de vie des agriculteurs et accès aux (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC