Actualités

Burkina : Un groupe de jeunes milite pour l’ouverture des données d’agriculture

Un groupe de jeunes conduit par Wendpanga Roger Zoundi, un Ingénieur des données en formation, s’est formalisé en association avec Conseil d’administration et a procédé à l’Installation du Secrétariat Permanent le samedi 22 Juillet 2017 à Ouagadougou. Leur initiative « Sahel DataBank » se réclame la première banque des données d’agriculture.

Le groupe, composé de data analystes, data engineers, de data providers, d’analystes programmeurs, d’ingénieurs en eau et assainissement, de spécialistes de la télédétection, s’est engagé dans les enjeux d’ouverture des données dans le contexte du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

« Nous sommes en train de concrétiser l’initiative Sahel DataBank qui est la première banque des données d’agriculture. Il s’agit d’ouvrir les données de ressources naturelles et de climat. La valeur ajoutée que cette structure vient apporter, c’est vraiment de jouer le rôle de lobbying auprès des institutions publiques et de recherches, des organisations professionnelles, pour centraliser les données que chacun possède afin d’optimiser les ressources mises à la production des données », a expliqué Wendpanga Roger Zoundi, Ingénieur des données en formation et Président de l’association Sahel DataBank.

Comme exemple, caricature-t-il, il pourrait se trouver que le ministère de l’environnement mène une même étude que le ministère de l’agriculture. Alors, poursuit le jeune informaticien, il faudrait une synergie d’actions, une concertation, une gouvernance dans le partage des données. « Nous venons donc occuper cette place de pionnier de l’ouverture des données d’agriculture, de ressources naturelles et de climat », se réjouit Wendpanga Roger Zoundi. Pour Aga T. Julien, Ingénieur statisticien économiste et Directeur exécutif de l’association, l’objet principal de l’assemblée générale de ce 22 juillet 2017 était de se faire connaître.

« On est vraiment Open »

Wendpanga Roger Zoundi

« Parce que l’association existe mais on s’est rendu compte que c’est sur le net que les gens « likent » nos pages et demandent à nous rencontrer. Ma vision de l’association, c’est de commencer ici au Burkina et d’étendre dans tous les pays du Sahel.

Nous faisons de la fédération des données afin de les ouvrir pour que quiconque puisse réutiliser ces données pour une bonne cause, pour la recherche, des modèles économiques, d’appui ou de référence pour les décideurs politiques », indique-t-il.

Beaucoup d’investisseurs, selon lui, viennent au Burkina et se demandent par exemple dans quelle province investir dans tel ou tel domaine.

L’association, qui verra bientôt le jour officiellement, travaille déjà en partenariat avec plusieurs structures gouvernementales et OSC notamment l’Agence nationale de promotion des TIC, Béoog Nééré, la Coordination nationale des jeunes pour l’environnement et le climat (CONAJEC), la Banque mondiale, WASCAL, le Regional Leadership Center YALI Accra, le Panafrican Institute of Science and Technology de Arusha. Un appel a lancé aux bonnes volontés afin d’accompagner le mouvement, car comme le dit Aga T. Julien, « on est vraiment Open ».

Les responsables de l’association en gestation disent avoir participé à l’organisation de l’Open Data Day 2017, à la rencontre de la société civile sur le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), aux débats de la Conférence Francophone sur les données Ouvertes (CAFDO). Le groupe fait également partie de l’Open Climate Working Group et a obtenu un partenariat avec le Global Open Data for Agriculture and Nutrition (GODAN).

Noufou KINDO
Burkina 24

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

Conservations parents professeurs : Les questions que l’on pose à un pauvre enseignant en début de rentrée, monsieur, ma fille, mon fils a eu son (...)
Le pavillon Soleil levant du SIAO abritera du 30 novembre au 2 décembre 2017, la première édition du Salon e-commerce Ouaga. Il sera le premier (...)
Vous recevez souvent des PDF et vous devrez les remplir parfois manuellement, parfois électroniquement. vous faites souvent du copier coller et (...)
L’Université Ouaga 2 a célébré ses meilleurs étudiants au cours d’une cérémonie organisée, ce mardi 3 octobre 2017, en partenariat avec l’ONG sud-coréenne (...)
La seconde édition du challenge Digital Africa vient d’être lancée. Le concours d’innovations qui vise à relever le défi de la transition numérique en (...)
C’est parti pour les COFAN, les Conférences au Faso sur le Numérique. Organisé par le ministère du développement de l’économie numérique et des postes (...)
Le président directeur général de « BAKOU LOGISTICS », Mamadou Banakourou Traoré, vient de lancer une pétition afin que l’Assemblée nationale adopte une (...)
Comme chaque année Yam-Pukri a une fois de plus respecté la tradition en accueillant pendant trois semaines ( 07 au 30 Aout 2017) des jeunes de 12 (...)
En tant que blogueur, j’ai été interpellé en off sur certains sujets. On me demande mon avis sur certaines choses dont la question du FCFA. Je ne (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC