Emplois & Annonces

Appel à candidatures pour la première école ouest-africaine sur la gouvernance de l’Internet

La première école ouest-africaine de gouvernance de l’Internet

Appel à candidatures pour la première école ouest-africaine sur la gouvernance de l’Internet

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est l’une des Communautés économiques régionales (CER) de l’Union africaine comprenant les quinze pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo avec une superficie totale de 6,1 millions de km2 et une population de près de 370 millions d’habitants.

Comme le Secrétariat du Forum sur la gouvernance de l’Internet Afrique de l’Ouest (WAIGF), la CEDEAO avec les plans d’équipe WAIGF d’organiser la 10e édition de la gouvernance de l’Internet Forum Afrique de l’Ouest (WAIGF) 26 et 27 Juillet 2018 à Ouagadougou, au Burkina Faso. Le WAIGF comprendra, pour la première fois une école ouest-africaine sur la gouvernance de l’Internet (WASIG) à organiser du 23 au 25 Juillet ici 2018.

L’objectif principal de WASIG est de renforcer les capacités des acteurs ouest-africains sur la gouvernance de l’Internet (IG) des questions en général et en particulier sur les thèmes d’actualité, et émergentes en Afrique de l’Ouest. Le renforcement des capacités et de sensibilisation des exercices sur la gouvernance de l’Internet feront en sorte que les participants sont bien préparés à contribuer aux niveaux national, régional, continental et mondial du processus IG.

Programme

L’école est structurée comme un programme d’apprentissage intensif de trois jours (3) couvrant les domaines suivants :

  • Histoire de l’Internet
  • politiques Internet et les règlements et les leçons pour l’Afrique de l’Ouest
  • Le débat sur la gouvernance de l’Internet et multipartenariat
  • Ressources Internet critiques
  • Cybersécurité, objectifs de développement durable et les nouveaux enjeux
  • gouvernance de l’Internet et les questions sociales
  • Un exercice pratique sur une question clé de la gouvernance de l’Internet qui touche l’Afrique de l’Ouest

Applications
Les parties prenantes Afrique de l’ Ouest sont invités à postuler. Les candidats potentiels doivent être impliqués comme des acteurs clés ou les décideurs politiques dans les processus de gouvernance ou TIC Internet. Ils devraient également être en mesure de contribuer maintenant ou bientôt aux activités IG ou / et des processus au sein de leurs institutions, leurs pays, continent et dans le monde. Les candidats doivent être de tous les groupes d’intervenants , notamment :

  • Les jeunes et les groupes de femmes
  • Les bureaux du gouvernement et des organismes de réglementation
  • Les forces de sécurité et de défense
  • Des milieux universitaires et techniques
  • Archives, bibliothèques et centres de documentation
  • Société civile
  • Secteur privé
  • Parlement
  • Médias
  • institutions régionales ouest-africaines, etc.

Les femmes et les jeunes sont particulièrement encouragés à postuler.

Le financement
WASIG a un financement limité de la CEDEAO et des partenaires tels que Google et Facebook. Dans ce contexte , seul un nombre limité de candidats retenus sera fourni le parrainage pour couvrir :

  • Voyage en avion ( billet en classe économique ou Voyage de route )
  • Logement ( La politique de WASIG est que les participants partageront les chambres, mais les participants peuvent séjourner dans une chambre simple sans partage à condition qu’ils couvriront les frais supplémentaires directement ).
  • Les repas ( nourriture ou son coût est fourni pendant les jours de formation )

Compte tenu du nombre limité de bourses disponibles, les participants autofinancés sont vivement encouragés à appliquer.

Les candidats sont priés de remplir le formulaire en ligne et le soumettre avant le 30 Juin 2018. Pour plus d’ informations sur WAIGF et WASIG, s’il vous plaît visitez le site Web

Dans la même rubrique

logo
logo

Dans d'autres rubriques

« Innovation numérique pour la transformation structurelle de l’économie et de la société », tel est le thème de la 14ème édition de la Semaine Nationale (...)
La numérisation de la chaîne de valeur a transformé les transactions commerciales dans le secteur de l’agriculture. Les codes-barres avaient été une (...)
Le Burkina Faso a été réélu membre du Conseil d’administration de l’Union Africaine des Télécommunications (UAT). C’était le 17 août 2018 à Nairobi, dans (...)
Comme solution technologique au terrorisme et au grand banditisme, Brice Clovis Kaboré, ingénieur burkinabè résidant au Canada, et d’autres (...)
CONCOURS PITCH AGRIHACK BURKINA 2018 Objectif global Les objectifs ultimes du concours consistent à développer les services des jeunes start-ups (...)
LES DERIVES ACTUELLES DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE L’AIDE AU DEVELOPPEMENT Par Fernand VINCENT, Président de la Fondation de l’Institut (...)
Ce vendredi 27 juillet 2018, Aminata Ouédraogo, étudiante à l’Institut panafricain d’études et de recherche sur les médias, l’information et la (...)
L’Internet est désormais incontournable dans le fonctionnement des institutions. Seulement, sa gouvernance pèche par endroits, du fait des (...)
La Banque mondiale soutient le Programme national d’investissement agricole (PNIA) à travers son volet e-agriculture. Cette agriculture numérique, (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC