Transports

Routier
Pays sans façade maritime, le Burkina Faso est relié aux capitales des pays voisins par des voies bitumées. En 2007, le réseau routier avait une longueur de 15 271,6 km avec 2 690, 4 km de voies bitumées dont 2 651,km de route nationales ( CCIB rapport 2009, note sectorielle, janvier 2011).
Les principales villes du pays sont reliées à la capitale politique par des voies bitumées .
Plusieurs compagnies de transport en commun relient les différentes villes du pays. Il s’agit entre autre de la compagnie STMB, TVC, Liza Transport International, SOGEBAF, TSR, STAF…
La Société de Transport en Commun de Ouagadougou (SOTRACO) assure le transport urbain à Ouagadougou. En plus, plusieurs taxis relevant de société ou d’initiative individuelle jouent un rôle important dans le transport urbain.
En 2008, le parc automobile était de 169 012 avec un effectif de 6 678 pour le transport en commun.Dans son ensemble, le parc automobile est caractérisé par un âge moyen élevé. Près de 55 % des véhicules ont plus de vingt (20) ans et 80 % de l’ensemble des véhicules ont plus de 16 ans d’âge. Les véhicules de moins de cinq (5) ans représentent à peine 5 % du parc, part qui chute à 4 % pour les voitures particulières. ( IDEA consult, rapport final Actualisation de la stratégie de développement du secteur des transports au Burkina Faso, juillet 2011)

Aérien
Le Burkina Faso dispose de deux aéroports internationaux. Il s’agit de ceux de Bobo Dioulasso et de Ouagadougou. Toutes les autres provinces sont dotées chacune d’aérodrome. Il faut noter un réseau d’une quarantaine d’aérodromes secondaires, peu ou pas entretenus et qui n’accueillent pratiquement pas de vols commerciaux.
L’aéroport international de Ouagadougou est le principal du pays et accueille pratiquement tous les vols à destination du pays.
En 2008, le trafic passager a été de 334 000 passagers à Ouagadougou et devrait atteindre 850 000 passagers à l’horizon 2025, avec une structure largement composée du segment trafic international d’affaire (64 %), suivi du trafic international privé (25 %) ( IDEA consult, rapport final Actualisation de la stratégie de développement du secteur des transports au Burkina Faso, juillet 2011)
Plusieurs compagnies de transport aérien desservent le Burkina parmi lesquels Air France, Air Burkina, Compagnie Aérienne du Mali (CAM), Ghana Airways, Air Ivoire, Afriqiyah airways, Asky Airlines , Brussels Airlines .

Le chemin de fer

Un chemin de fer relie Ouagadougou - Abidjan. Il est géré par la société SITARAIL, la ligne traverse plusieurs grandes villes du pays dont Bobo Dioulasso la deuxième grande ville, Banfora, Koudougou... Long dee 1261 km km, il assure l’essentiel du transport de marchandises entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso.



Les plus récents de cette thématique