E-éducation

CAMPUS NUMERIQUE FRANCOPHONE : La FOAD, mode d’emploi

Le campus numérique francophone (CNF) de Ouagadougou a organisé une conférence de presse sur les formations ouvertes à distance (FOAD) le 27 mai, à l’université de Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de média visait à présenter les opportunités de formations professionnelles effectuées à distance. La conférence était animée par Youssouf Ouattara, responsable du CNF, Sia Benjamin, responsable des formations ; le professeur Geneviève Barro, enseignant chercheur à l’université Ouaga II et Guy-Roland Koné Tofangui, chef de service formation à distance.

Une formation ouverte et à distance est un dispositif organisé, finalisé, reconnu comme tel par les acteurs qui prend en compte la singularité des personnes dans leurs dimensions individuelle et collective et repose sur des situations d’apprentissage complémentaires et plurielles en termes de temps, de lieu, de médiations pédagogiques humaines et technologiques et de ressources.

Elle a commencé par les cours par correspondance et a connu une évolution marquée par trois générations. La première génération des formations à distance est celle de l’enseignement par correspondance né en Grande- Bretagne ; la deuxième génération des formations à distance, elle, est marquée par l’utilisation de la télévision et surtout de la vidéocassette comme support de contenu et enfin la troisième génération, celle actuelle est marquée par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. C’est avec l’apparition de la technologie que l’on assiste à l’introduction du concept ouvert d’où la dénomination "formation ouverte et à distance".

C’est un mode de formation selon Youssouf Ouattara, responsable du CNF, qui permet de s’adresser à un public beaucoup plus large et de favoriser l’accès à la formation par la souplesse du dispositif pédagogique qui apporte des solutions aux contraintes de temps. Ces formations sont essentiellement des formations professionnelles et couvrent les domaines de l’éducation, de la santé, de l’environnement, du génie civil, de l’économie, du droit, etc. Selon le responsable du CNF, le Burkina Faso est présent avec 14 FOAP dont quatre pour les universités du Burkina Faso et 10 pour l’institut international d’ingénierie de l’Eau et de l’environnement (2ie).

Contrairement à l’enseignement présentiel, la FOAD lève la barrière de l’unité et du lieu qui caractérise la formation face à face. Selon le professeur Geneviève Barro, elle-mème produit de la FOAD, les cours sont très structurés pour faciliter la formation et cela entraîne l’autonomie dans l’apprentissage. "J’ai pu obtenir mes diplômes à distance tout en continuant mon enseignement" a-t-elle affirmé. La FOAD est soutenue par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) qui offre plusieurs centaines d’allocations d’études couvrant une importante partie des frais pédagogiques et d’inscription à ces diplômes. L’AUF met gratuitement à la disposition des candidats ses campus numériques francophones.

Les cours se font essentiellement sur internet à travers une plate-forme d’enseignement à distance selon Guy-Roland Koné, chef de service formation à distance de 2ie. L’étudiant dispose d’un code personnel qui lui permet d’accéder à cette plate-forme et de disposer de tous les cours. Pour Guy-Roland, l’étudiant dispose d’un tuteur qui l’aide à surmonter ses problèmes et il doit se connecter par semaine. Pour les critères de sélection, il faut être inscrit dans une université, disposer d’une carte d’université, un certificat de scolarité et avoir une bonne moyenne. Quant à l’appel à candidature, il s’effectue du mois de mars à septembre de chaque année. Les candidatures de cette année sont déjà lancées. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.auf.org/formation-distance ou www.foad.refer.org.

Yannick SANKARA (Stagiaire)/Le Pays

Dans la même rubrique

Dans d'autres rubriques

5 giga de données consommées en 24h ou 48h sur téléphone mobile, 5 giga de données consommées sur modem 4G, il est fréquent que des consommateurs (...)
L’association Yam Pukri, en collaboration avec le Centre technique de coopération agricole et rurale, a fait le bilan de la première année de la (...)
La guerre entre GOOGLE et HUAWEI nous rappelle gentiment que ce n’est pas très sûr ni garanti de dormir éternellement sur la natte du voisin. il est (...)
Intelligence artificielle ,le géant américain va installer à Accra, au Ghana, son premier labo spécialisé en intelligence artificielle. But : répondre (...)
Communiqué de presse La 4ème édition du Salon International des Professionnels de l’Economie Numérique (SIPEN) aura lieu les 16 & 17 Avril à (...)
Poste proposé : Stage / Marketing communication Stage rémunéré Dans le cadre du développement de ses activité, une entreprise évoluant dans les (...)
Il est 18H, ce Jeudi 31 Janvier 2019, les membres et sympathisants du réseau BurkinaNTIC sont réunis à Yam-Pukri pour la soirée TIC. Discuter sur (...)
Avec le Web et surtout les réseaux sociaux, la prudence doit être de règle pour éviter de trop contaminer la toile en fausses informations et (...)
Les TIC au Burkina Bref regard de 2018 Par Sylvestre OUEDRAOGO Pour la cinquième fois, le réseau Burkina ntic organise une soirée TIC afin (...)

Recherche

Nous suivre

Nos dernières actualités sur les réseaux sociaux


S'abonner à la newsletter

Partenaires

Nos thématiques

Mots clés Agriculture

Mots clés Education

Mots clés Gouvernance

Mots clés Innovation

Mots clés Jeunesse et emploi

Mots clés Partenaires

Mots clés Thématique Vidéos

Mots clés TIC