Accueil > Tic et Gouvernance > Coup de gueule : C’est quoi cette histoire de l’ONATEL avec ces (...)

Coup de gueule : C’est quoi cette histoire de l’ONATEL avec ces numéros de téléphone qui changent ?

C’est quoi cette histoire de l’ONATEL avec ces numéros de téléphone qui changent ?

Pendant les deux semaines passées où j’étais en mission hors du Burkina, un agent de l’ONATEL harcela ma femme plusieurs fois au téléphone pour nous forcer à changer de poste téléphonique. Ma femme dit que le poste fonctionne bien et que nous n’avons pas de problèmes. Revenu de mission, je reçois le mardi un coup de téléphone me demandant si mon poste fixe à la maison marchait bien. Je répondis par l’affirmative et le monsieur argua d’arguments pour me convaincre que mon poste était vieux et que je devais passer prendre un nouveau modèle qui d’ailleurs permet de se connecter sur le net, contrairement à l’ancien qui n’avait pas cette possibilité. Je fus alors séduit par cette proposition, rien de tel que de pouvoir se connecter un jour à la maison surtout ces temps de vacances où les enfants s’ennuient, ca pourrait les amuser et les former…

Je demandai alors à une de mes collaboratrices d’aller prendre le nouveau poste. Arrivé à l’ONATEL Zone du bois, on lui donna une fiche à remplir comme si c’était un nouvel abonnement en fait, c’en est une. L’ancien dossier qui était à l’ONATEL n’est même plus accessible, sinon, pourquoi me redemander mon CIB, mon numéro de parcelle alors que vous m’envoyez des factures tous les mois ? la seule information sur mon numéro de téléphone aurait suffit. Je pris mon mal en patience et je remplis le nouveau formulaire avec tous les éléments requis.

On m’apporta un poste flambant neuf et telle me fut ma surprise quand je vis que mon numéro avait changé. Je tentai te joindre mon domicile et une voix mécanique me dit au téléphone que mon numéro a changé et je découvre en même temps mon nouveau numéro. Je fouillais dans la boîte du téléphone et je vis qu’une petite notice du constructeur de poste.

Furieux, je renvoyai le poste et je leur demandai pourquoi il ne pouvait pas garder mon ancien numéro ? pour un système numérique, je n’étonne qu’ils arrivent à paramétrer un répondeur automatique et pas la garde de l’ancien numéro qui les aurait coûter moins cher en coût énergétique et infrastructures. Et encore une fois, je décidai de garder le poste à cause de la possibilité de connexion.

Quelle me fut encore ma surprise quand on m’annonça que je devais payer 13.000 FCFA pour avoir le poste connectable sur le net. OK, je suis enfoncé jusqu’au coup. J’envoyais les 13.000 FCFA. Encore une nouvelle surprise. On me dit que le poste n’est pas interchangeable parce que le poste connectable coûte plus cher que l’autre et que dans leur direction, il ne pouvait décider pour le moment. Il faut qu’il se renseigne au niveau de la Direction Régionale. Imaginez le nombre de fois que ma collaboratrice est allée à l’ONATEL, plus de 5 fois et sans résultats. Je n’ai jamais vu une institution qui refuse de l’argent, sauf l’ONATEL.

Cette campagne de changement de poste téléphonique et de numéro me semble chaotique. Le lundi prochain, je repars remettre le poste et résilier mon abonnement purement et simplement. J’en ai marre de cette manière cavalière de faire des affaires et de prendre les clients pour des nez percés.

Sylvestre Ouédraogo
Burkina ntic

Bookmark and Share


Rejoignez-nous sur   
facebook Burkina NTIC   twitter Burkina NTIC    Réseau social ning Burkina NTIC
Agenda des activités
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
Module 1 Formations Gestion de projets assistés par l’ordinateur Session 1.1- Entreprenariat avec les logiciels libres : de l’idée à (...)
 
wagues

C4C est une coalition d’ONG neerlandaise qui travaille dans le domaine de la Communication pour le changement dans plusieurs pays. cette vidéo montre une activitié d’apprentissage au Burkina avec ses partenaires.

Lettre d'information